du bon usage de la moto

quand les vieux démons ressurgissent

Une chose que tout le monde ne sait pas forcément ici, un ami est décédé il y a un peu plus de deux ans, d'un accident de moto. Il a toujours été parmi les plus prudents du groupe. Ca fait partie de ces souvenirs douloureux, qui ont été renforcés par d'autres anecdotes dont ce n'est pas le sujet ici.

Et donc depuis un an mon chef d'équipe actuel (pour encore peu de temps) avait passé son permis moto. Connu pour une conduite "sportive" en voiture, dès obtention de son permis moto, il a acheté une moto "belle et puissante mais pas trop" (en résumé de ce qu'il disait). Un premier accident en juin dernier, nous l'attendions... Le premier accident. Un tout droit dans un virage, il a du attendre deux mois avant de pouvoir récupérer sa moto et surtout son entorse de cheville.

Prudent, il annonçait reprendre doucement parce que "il a perdu la main". Aujourd'hui, il n'est pas venu, aucune annonce à l'équipe, on s'est "un peu inquiété" (quand même !), jusqu'à la mi journée. Accident de moto, apparemment la fourche aurait pris un coup, et pour lui, problème au genou et au pied... C'est reparti. On se pose parfois des question. M'enfin il a la quarantaine, et l'esprit jeune dès que ça parle conduite auto/moto... J'aimerais pouvoir lui faire la leçon mais c'est pas mon rôle. J'aimerais lui dire qu'il est père de famille, que bon, on est tous remplaçable au taff, mais pas dans sa famille... Lui dire que des accidents de moto, contrairement à ce qu'il disait au début, non, ça n'arrive pas qu'"aux autres qui font pas attention et savent pas conduire". Il a beau savoir conduire en voiture (...), tout le monde n'est pas infaillible.

Et puis merde, nous, quand on est en retard ou absent, on appelle dans l'heure pour tenir au courant ses collègues, ou son responsable. Personne n'est au dessus des lois, surtout au dessus de celles qu'on fixe aux autres.

Commentaires

1. Le lundi, septembre 15 2008, 19:41 par fiftywan

La question à un million de dollars, c'est surtout: qui peut lui faire entendre raison?

2. Le lundi, septembre 15 2008, 20:09 par kim

sans doute même pas sa femme :/ Moi je serais elle, j'aurais déjà revendu la moto.

3. Le mardi, septembre 16 2008, 11:59 par _ezaK

Le problème sur la route n'est pas qu'on "sait" conduire, mais plutôt que le reste du monde ne "sait" pas nécessairement conduire, lui.

Même un professionnel de la conduite qui "sait" conduire (chauffeur de taxi, pilote de F1, conducteur de bus...) peut avoir un accident sur une route ordinaire ; simplement parce qu'on ne maîtrise pas ce que font les autres.

Règle numéro un de la prudence en véhicule : ne faire aucune confiance au reste du monde. Ca veut dire ne pas coller au cul des gens, ne pas doubler sans prévenir, ralentir même quand on est censé "avoir la priorité," s'attendre à ce qu'une personne puisse tourner sans mettre son clignotant, ou tourne dans un sens alors qu'elle a mis le clignotant dans l'autre, se dire que la moto qui arrive dans la nuit avec son unique phare est peut-être une voiture avec un phare en panne, que le camion va peut-être faire sa marche arrière quand bien même vous êtes visible dans son rétroviseur, etc. etc. ... Et c'est d'autant plus important qu'en moto (ou en vélo !) on a aucune protection autre que cette anticipation.

4. Le mardi, septembre 16 2008, 19:34 par chyro

Il faut bien vivre. C'est un risque d'avoir une moto, mais aussi c'est un risque de se promener à pieds. Ne pas vivre par peur de mourir, c'est du gachi. J'encourage pas les imprudences inutiles, mais on peut pas empecher les gens d'avoir des hobby...

5. Le mercredi, septembre 17 2008, 00:41 par kim

il y a des hobbies qui ne mettent pas en péril la vie des autres (ou du moins pas autant). Des hobbies pour lesquels on prend un risque pour sa propre vie, la question est de savoir comment on se place vis à vis de celles de ses proches (femme, enfants...)

6. Le mercredi, septembre 17 2008, 23:49 par Willy

Non, ça n'arrive pas qu'aux autres qui font pas attention et savent pas conduire... D'ailleurs, et même si ça n'a pas grand-chose à voir, il me semble me souvenir que tu n'es pas excessivement prudent en voiture :)

7. Le jeudi, septembre 18 2008, 07:27 par kim

mauvais souvenirs, changer souvenirs... Ou alors j'ai du rater un épisode. Y'a bien que sur les routes de montagne où j'ai tendance à appuyer un peu plus, mais je me suis un peu calmé sur ce point :)

8. Le jeudi, septembre 18 2008, 09:34 par _ezaK

Merci pour les cyclistes ou les randonneurs qui utilisent aussi les routes de montagne !

9. Le jeudi, septembre 18 2008, 18:18 par kim

hey, j'ai pas dit que je m'amusais à serrer les gens et à dépasser partout. J'ai jamais dépassé, hors ville, un cycliste ou un piéton, de moins de 2m, j'ai toujours les deux pneus sur la voie de gauche... Il peut y avoir une différence entre être un danger pour soi, et être un danger pour soi et les autres... Tu m'as déjà vu rouler sur de telles routes, ai-je été un danger pour les autres à ce moment là ?

Sinon, update : j'ai enfin obtenu la cause de son accident. Si la première fois il avait fait un tout droit dans un virage en bout de ligne droite, cette fois c'était en route de montagne, dans un dépassement d'une voiture dans un virage ou en sortie de virage

10. Le jeudi, septembre 18 2008, 19:44 par Willy

Non je disais ça c'est juste que tu me semblais très cavalier avec la signalisation : panneaux stop, feux rouges, etc...

11. Le jeudi, septembre 18 2008, 20:52 par kim

jamais grillé un stop. Bon, un ou deux feux par inadvertance, m'enfin en 11 ans de conduite...

12. Le jeudi, septembre 18 2008, 22:30 par Sybevzbaq

Je me souviens d'un jour dans la kim-mobile où j'ai eu droit à « tu vois, c'est comme ça qu'on dérape sur les rails du tram » ...

13. Le jeudi, septembre 18 2008, 22:46 par kim

... nan mais moi je dis plus rien, je vais me remettre en hibernation ^^

14. Le vendredi, septembre 19 2008, 13:50 par _ezaK

Cet article mérite un tag "troll"... :-D