Comment relancer l'économie ? Démonstration...

L'industrie automobile est mal en point : plus personne ne veut acheter de véhicule hors de prix, bourrés d'électronique qui coûtent une fortune en réparations dès que la garantie est terminée ! Ouin-ouin...

Heureusement Super-Sarko est là, et invente une nouvelle méthode pour forcer les gens à acheter des voitures neuves : en cas d'accident automobile, même minime, l'expert chargé d'évaluer les dégats devra aussi évaluer 21 points de contrôle sur votre véhicule (qui n'ont rien à voir avec l'accident, mais s'apparentent à un contrôle technique supplémentaire) ; et si l'un seul d'entre eux n'est pas satisfait, celui-ci est retiré de la circulation. A votre charge d'en racheter un neuf... ! Je sens que vous allez devoir travailler plus pour raquer plus...

Et c'est un journal de droite qui en parle alors la réalité est certainement dix fois pire...

Mes amis, pour relancer l'économie, rien de tel qu'une bonne vieille obsolescence programmée.

La prédiction de Madame Soleil : si la crise s'aggrave, sachez qu'on vous forcera à consommer... D'une manière ou d'une autre.

Commentaires

1. Le mercredi, décembre 10 2008, 15:16 par Willy

Tu dois payer les réparations, et en plus le premier contrôle de l'expert, plus un contrôle technique supplémentaire après tes répérations. Plus une quantité indéterminée de frais de paperasse. Après quoi tu peux aller récupérer ta carte grise en préfecture.

Sachant qu'une simple assignation à faire les réparations sous tant de temps aurait quand même été vachement plus simple et infiniment moins couteuse.

Je pense que les grands gagnants sont surtout les experts automobiles qui se retrouvent avec une nouvelle activité lucrative. D'ailleurs eux plébiscitent la procédure...

2. Le mercredi, décembre 10 2008, 18:17 par fiftywan

Heureusement qu'en belgique, c'est deux pour le prix d'une :)